Il était une fois Le Ménestrel

1833 : Mendelssohn crée sa Symphonie Italienne, Berlioz, Le Roi Lear, et Johannes Brahms vient au monde... Cependant un autre événement, beaucoup plus modeste au premier abord est mis en germe, la création d'une revue spécialisée dans la musique : Le Ménestrel.  D'abord sous la direction de Joseph-Hippolyte L'Henry, la revue est assez vite reconnue et rachetée par le célèbre éditeur musical Heugel. Le journal publie sans presque aucune interruption pendant 107 ans, fait inédit pour une revue spécialisée.

Malheureusement, la Seconde Guerre Mondiale, et l'invasion de l'Allemagne nazie contraint le journal à mettre fin à ses activités, du moins temporairement comme l’indique cette déclaration :

« Nous souhaitons pouvoir reprendre, à l'automne, l'effort que nous nous sommes imposé pendant la première phase de la guerre, conscients d'avoir ainsi servi modestement, mais de notre mieux, la cause impérissable de la pensée et de l'art français. »

Cependant, le journal n'existera plus jamais, même si l'éditeur Heugel lui survit.

Le projet du Nouveau Ménestrel

80 ans après la fin du Ménestrel, une équipe de jeunes passionnés se sont réunis, sous l’impulsion de Kélian Baptiste, pour redonner vie à un “nouveau” Ménestrel. Notre ambition est d’actualiser son propos mais également de garder l’identité et le charme tout particulier du journal original. De ces cendres est né un magazine bimestriel, qui proposera critiques, interviews, dossiers documentés, essais et plusieurs chroniques. Nous souhaitons mettre en avant toute sorte d’événements musicaux, qu’ils soient issus du web, de salles de concert ou de nature amateur. Nous souhaitons garder notre approche généraliste et avons à coeur de pouvoir partager notre passion à tous.

©2020 Le Nouveau Ménestrel

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc

+33 6 17 81 38 13